Image default
Bouger les lignes Friture sur la ligne

Pedro, libre dans sa tête

A quelques pas de la station de métro Belleville, Pedro, artiste-peintre de 58 ans, vit dans l’atelier-galerie qu’il occupe avec son association Friches & Nous la Paix. Mais avant de s’installer rue Dénoyez, où le street art prospère, Pedro a connu les déboires de la drogue et de la délinquance. Portrait.

Dans la lignée d’artistes tels qu’Andy Warhol, Pedro détourne des visages de figures connues. Il les décline sur des réfrigérateurs, des vinyles ou autres objets de consommation. L’une de ses singularités : l’usage inopiné des couleurs.

 

Retrouvez les œuvres de Pedro sur son blog http://pedrodorianblog.canalblog.com/ ou au 16 rue Dénoyez, métro Belleville.

Emmanuel Davila et Chloé Barbaux

Articles connexes

Au Point éphémère, les disques lèvent le poing

Paul Ricaud

No bar’s land à Paris-Dauphine

Paul Ruyer

Tamoul : préserver l’identité

Aimée Goussot

Laisser un commentaire